fbpx
Temps de lecture : 2 minutes

Comment une baisse d’activité peut affecter mon restaurant ? C’est une question légitime. En tant que professionnel, vous vous devez d’abord de poser un bilan et un audit de la situation actuelle de votre entreprise. Ce bilan peut se faire sous la forme d’une « observation professionnelle » directement sur le terrain durant la phase de service client.

Observer reste la clé de la réussite

L’observateur pourra poser un diagnostic précis de la situation et faire l’analyse des points saillants à aborder immédiatement. En plus d’avoir une lecture juste de la situation de votre établissement actuelle, des solutions appropriées seront mises en œuvre rapidement pour redresser la situation si besoin.

Comment une baisse d'activité peut affecter mon restaurant ?

Vous pourrez ainsi entrevoir de poser de nouveaux objectifs. Par exemple créer de nouveaux outils de gestion, repositionner vos services et vos produits. Il serait bon d’envisager d’accroître vos ventes, mettre en œuvre une stratégie en vue d’augmenter l’achalandage de votre clientèle. La possibilité de mieux former vos employés à vendre votre entreprise et acquérir de nouvelles habiletés.  Vous pensez à travailler sur votre plan d’affaires et plus encore afin de revoir votre modèle d’affaires. Les avantages sont nombreux pour l’entreprise et le propriétaire. Axé directement sur les besoins immédiats, cet outil vous aidera à acquérir les outils nécessaires à une saine gestion de votre établissement.

En conclusion, comment une baisse d’activité peut affecter mon restaurant ?

Chaque entreprise est différente. Il est bon parfois, de faire appel à une ressource externe. Le but d’avoir un regard neuf sur la situation. De pouvoir se remettre en question sur la gestion au quotidien de l’activité économique de l’entreprise.

© tous droits réservés – Centre d’Entrepreneuriat en Restauration de Montréal

Vous avez besoin d’accompagnement dans l’amélioration de la gestion de votre restaurant contactez le CDERMontreal.

Philippe Bertrand est détenteur d’un Master (2) Management Hôtellerie-Restauration et d’une Licence Professionnelle Droits, économie, gestion Métiers des Arts culinaires et des Arts de la table – spécialité création et reprise de restaurant, d’un BTS (brevet technicien supérieur) en Hôtellerie-restauration des arts de la table et du service et d’un BAC pro en restauration.

Close Menu